Centre d’Innovation et de Développement – Naval Group

  • Localisation : Ruelle Sur Touvre – Site d’Angoulême
  • Maître d’ouvrage : NAVAL GROUP
  • Surface : 5.000 m²
  • Travaux janvier 2018 / Mars 2019

 

Cet immeuble à usage de bureau prend place sur le site d’Angoulême de NAVAL GROUP et est destiné à accueillir le Centre d’Innovation et de Développement (C.I.D.) du leader mondial du naval de défense.

Le site d’Angoulême-Ruelle est un vaste terrain traversé par la Touvre, rivière qui s’écoule dans des canaux cheminant entre les différents bâtiments qui composent le site.

A l’origine, le Marquis de Montalembert, figure marquante de l’ingénierie militaire, y installe la Fonderie de canons de marine de Ruelle en 1751 en mettant à profit la force motrice hydraulique apportée par les eaux de la Touvre. Ancienne fonderie de la Marine Royale sous Louis XVI, elle devient la plus importante fonderie de la Marine Nationale à partir de 1820. En 1990, elle est rebaptisée Direction des Constructions Navales (DCN) et est placée en 2000 sous l’autorité directe du ministère de la Défense.

Après sa privatisation en 2003, la DCN Ruelle correspond à l’un des 8 sites du groupe DCNS, aujourd’hui NAVAL GROUP, leader mondial du naval de défense comptant 10 sites en France.

Il demeure en grande partie sur le site d’Angoulême-Ruelle des édifices datant de la fin du XVIIIème et du début du XIXème siècle. D’autres, plus récents, ont été construits au fil de l’évolution du lieu. Tous sont les témoins de l’histoire et des transformations successives du site.

L’implantation du bâtiment est ainsi issue d’une réflexion urbaine s’appuyant sur les particularités du contexte : l’omniprésence de l’eau qui joue un rôle structurant, la profondeur du champ de vision que l’on retrouve partout sur le site, ou encore l’empreinte patrimoniale de l’origine du lieu très présente.

 

Sur le plan architectural, l’enjeu était de trouver le juste équilibre entre la mise en valeur et le respect du patrimoine existant, et l’apport d’une écriture architecturale plus actuelle, signe d’une vitalité renouvelée. Nous avons donc choisi de donner à ce projet une image résolument contemporaine, de manière à rendre visible dans le patrimoine bâti l’évolution des activités développées sur le site, et de refléter le caractère de haute technologie du C.I.D.

 

La simplicité volumétrique du bâtiment créé  rappelle la typologie en longère de nombreux édifices présents sur le site. Les façades constituées par une alternance de panneaux vitrés et de panneaux pleins composent avec l’eau de délicats jeux de reflets et de miroitement. La façade ouest du bâtiment, tournée vers la Touvre, donne l’impression d’un écran suspendu au-dessus de l’eau. L’édifice s’insère ainsi de manière harmonieuse dans son environnement en tissant un lien subtil avec le patrimoine existant.

 

Enfin, la distribution et les aménagements intérieurs sont conçus pour  répondre à un besoin fonctionnel de flexibilité et de souplesse d’aménagement des utilisateurs, notamment en matière de transformation et d’évolution des espaces de travail selon les différentes phases de développement des projets.

 

Nous avons ainsi mené la conception du C.I.D. au travers de différentes échelles intimement liées pour en faire un projet fort et cohérent, capable de renouveler l’image du site en inscrivant une nouvelle étape dans la longue histoire de son développement.